Week-end paresseux, week-end heureux de Katrina Onstad

Week-end paresseux, week-end heureux de Katrina Onstad

Le week-end, repos du guerrier ? Pas vraiment. Aujourd’hui, il est plutôt synonyme d’agenda chargé et de tâches à accomplir. On est bien loin du repos hebdomadaire bien mérité après une semaine de travail. C’est ce qu’explique Katrina Onstad dans son passionnant ouvrage Week-end paresseux, week-end heureux. Une étude sociologique poussée sur les habitudes du week-end dans les pays occidentaux.
Quatrième de couverture
Il est loin, le sacro-saint week-end dédié au repos, tout en spontanéité. Regardez un peu à quoi ressemble le vôtre : un enchaînement d’obligations, d’invitations à honorer, de notifications sur votre téléphone… Katrina Onstad s’intéresse aux pays, aux entreprises et aux individus qui protègent farouchement leur week-ends et les réservent au bonheur, aux découvertes, à la famille et surtout à la quête de sens. Apprenez à faire à votre tour de vos week-ends un sanctuaire de paresse !
Mon avis
Dans cet ouvrage qui n’a rien d’une méthode feel good pour retrouver son temps le week-end, la journaliste canadienne Katrina Onstad mène une véritable étude historique et sociologique de la fin de la semaine dans les pays occidentaux. 
Elle retrace l’histoire du week-end de son apparition au 19ème siècle, jusqu’à sa paradoxale disparition chez bon nombre de travailleurs qui utilisent ces deux jours supplémentaires pour continuer à travailler et/ou accomplir un nombre phénoménal de tâches. Pour beaucoup de gens, le week-end, comme les autres jours de la semaine, est désormais placé sous le signe de la performance et de la productivité.
Après s’être interrogée sur les raisons de ce glissement, Katrina Onstad prend son bâton de pellerine et consacre de nombreux chapitres à ce que représente, pour certains, le repos hebdomadaire. De la pratique d’un culte au bénévolat, en passant par les repas de famille, les rencontres sportives ou créatives, le week-end est aussi le moment de pratiquer des activités diverses qui ont pour but de s’épanouir et de se retrouver. Un bon exemple pour ceux qui voudraient lever le pied et prendre enfin un peu de temps pour soi.
En bref
Je m’attendais à un manuel feel good pour bien profiter de son week-end, j’ai trouvé une étude sociologique et historique passionnante (malgré certaines longueurs) qui dissèque les habitudes du week-end de son apparition à nos jours. Un ouvrage idéal pour se cultiver et s’interroger sur la vraie signification du week-end.
Le livre
Editions Pocket, collection Evolution (2019), 360 pages
Publié initialement aux éditions First
Un grand merci aux éditions Pocket pour cette lecture !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire