Rendez-vous au Cupcake Café de Jenny Colgan

Envie d’un roman frais et léger pour l’été ? Misez sur Jenny Colgan, la nouvelle papesse de la chick-lit gourmande et sucrée ! Son dernier roman, Rendez-vous au Cupcake Café, est un divertissement coloré qui donne envie de se remettre à la pâtisserie (ou de la déguster). 

Quatrième de couverture
Izzy est une fée de la pâtisserie. Elle a passé son enfance dans la boulangerie de son grand-père, et a indéniablement hérité de son talent. Chaque semaine, ses collègues du bureau se régalent de ses cupcakes colorés et autres brownies ultrafondants… 
Lorsqu’elle se fait licencier par son futur ex-petit-ami, Izzy sent grandir en elle une idée folle : et si elle ouvrait son propre cupcake café ? Le projet est un peu risqué, le chemin semé d’embûches, mais lorsqu’elle découvre un magasin à louer dans une ruelle pavée, elle se lance dans l’aventure, et dans une nouvelle vie !
Mon avis
J’avais déjà adoré le précédent roman de Jenny Colgan, Une saison à la petite boulangerie. J’ai donc sauté sur l’occasion de lire son dernier paru en poche chez Pocket.
Jenny Colgan y mélange tous les ingrédients qui ont fait son succès : une héroïne attachante en pleine tourmente professionnelle, une histoire d’amour un peu branlante et de délicieuses gourmandises pleines de douceur. Cette fois-ci, c’est Izzy, 32 ans, à moitié célibataire et fraîchement licenciée qui tient la tête d’affiche. Son moyen de rebondir ? Ouvrir un salon de thé dans un local reculé au fond d’une impasse de Londres pour y vendre les délicieux cupcakes dont son grand-père adoré lui a transmis les recettes.
Si le roman est léger à souhait, il lui arrive toutefois de tomber dans la caricature. J’ai notamment été parfois agacée par certains aspects de l’histoire gros comme une maison : l’opposition quasi systématique des quartiers riches (peuplés de femmes au foyer superficielles) aux quartiers pauvres (remplis de gens travailleurs et honnêtes) par exemple. Sans compter une Izzy beaucoup trop naïve pour se rendre compte que son abruti de petit copain est l’opposé même du prince charmant qu’elle voit en lui !
Heureusement, Jenny Colgan fait oublier ce léger faux pas en enrobant son roman d’une douceur et d’une légèreté dont elle seule a le secret. Finalement, la lecture est très agréable, idéale pour se changer les idées après une dure semaine ou une lecture un peu trop émouvante. 
Rendez-vous au Cupcake Café de Jenny Colgan
Et cerise sur le gâteau, l’auteure partage, à chaque début de chapitre, les recettes de cupcake d’Izzy à essayer à la maison : de quoi prolonger le plaisir de la lecture en y associant les papilles !
En bref
Un roman doux et léger qui, malgré quelques traits un peu caricaturaux, donne envie de pousser la porte du Cupcake Café pour en goûter les délicieux gâteaux ! Un roman idéal pour une pause détente ou pour l’été.
Le livre
Traduit de l’anglais par Anne Rémond
Editions Pocket (2018), 544 pages
Publié initialement aux éditions Prisma
Un grand merci aux éditions Pocket pour cette lecture !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

2 réflexions au sujet de “Rendez-vous au Cupcake Café de Jenny Colgan”

  1. Le résumé fait grandement penser à "La petite boulangerie…" ! J'avais beaucoup aimé celui-ci pour son côté rafraîchissant, mais si "Le cupcake café" lui ressemble trop, je ne suis pas sûre de me laisser tenter. Merci pour ton avis !

    Répondre
  2. Il est construit sur le même schéma oui, et j'ai trouvé La petite boulangerie plus abouti, moins caricatural. Bref c'est rafraîchissant mais il y a quelques lacunes qui ne passent pas forcément chez les lecteurs avertis.

    Répondre

Laisser un commentaire