Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi revient avec Quand nos souvenirs viendront danser, un nouveau roman doux et touchant qui fait du bien. Du bonheur en barre !

Quatrième de couverture
« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. 
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. 
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » 
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.
Mon avis
Marceline, Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie et Gustave, tous octogénaires, vivent dans la paisible impasse des Colibris depuis des décennies. Ils sont brouillés depuis longtemps et chacun vit tranquillement chez soi, bien à l’écart des autres. 
Mais quand le maire annonce que l’impasse va prochainement être rasée pour y construire une école, les vieilles amitiés se réveillent et nos joyeux compères se serrent les coudes pour protéger leur nid douillet. Entre les opérations coup de poings pour faire plier la mairie, ce sont des années de souvenirs qui émergent et rapprochent peu à peu ceux qui s’était si douloureusement quittés. 
Qu’il est doux ce roman ! Qu’il est drôle ! Qu’il est touchant !
En le lisant, vous allez rire. Vous allez pleurer.
Vous allez être séduits par ce groupe de petits vieux qui ne feraient pas de mal à une mouche mais se battent malgré tout pour protéger ce qu’ils ont de plus précieux : le lieu de leurs souvenirs. Les plus beaux, les plus tendres, les plus douloureux aussi.
Comme à son habitude, Virginie Grimaldi a imaginé une intrigue à la fois douce et poignante, pleine d’humour et d’humanité. Impossible de rester de marbre face à ces joyeux lurons en déambulateur. Cette histoire touche les lecteurs en plein cœur.
Le style de l’auteur est délicieux lui aussi. Certains passages sont hilarants, comme cet extrait d’émission de téléréalité plus vrai que nature ! C’est un vrai bonheur de lire ce roman qui fait du bien et rend meilleur. Un livre idéal pour se remettre d’un coup de mou, bien plus efficace que les antidépresseurs !
En bref
Un roman feel good plein d’humour, de bon sens et d’humanité, à lire et à partager sans modération !
Le livre
Editions Fayard (2019), 360 pages
Un grand merci aux éditions Fayard pour cette lecture !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire