Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément

avis-lecture-les-decharnes-paul-clement

Après une trêve de plusieurs mois liée à ma grossesse qui avait rendu mon âme un peu trop sensible, j’ai replongé tête la première dans l’univers zombie avec Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément. Ce premier roman addictif et complet révèle un auteur de talent.

 

Le résumé des Décharnés : Une lueur au crépuscule

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.
 
Mais le monde bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement.
 
Et si cette petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?
 
 

Mon avis sur Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément

Attention, talent ! Ce roman à la fois drôle, émouvant et addictif est l’oeuvre d’un jeune auteur de 24 ans passionné par l’univers des zombies. Une passion qu’il transmet à merveille dans ce livre remarquablement construit, où l’humour côtoie l’émotion et le suspense. A mi-chemin entre Resident Evil et The Walking Dead, Les Décharnés : Une lueur au crépuscule s’inscrit dans la lignée des chefs d’oeuvre du genre auquel il fait d’ailleurs référence.
 
Dans ce premier roman, Paul Clément a eu l’intelligence de mixer les ingrédients qui garantissent un cocktail détonnant : un personnage solitaire et misanthrope “adouci” par une petite fille courageuse et attachante, des morts-vivants plus vrais que nature et des survivants prêts à tout pour sauver leur peau. Le tout servi par un style impeccable qui révèle un talent certain pour l’écriture.
 
Un sans faute que je recommande à tous les amateurs de zombies !
 
 

Le livre

Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément
Autoédition (2015), 334 pages
 
Disponible sur Amazon et sur le site de Paul Clément
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

2 réflexions au sujet de “Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément”

Laisser un commentaire