Le garçon qui courait plus vite que ses rêves d’Elizabeth Laird

avis-lecture-le-garcon-qui-courait-plus-vite-que-ses-reves-elizabeth-laird

Il m’arrive rarement de lire des romans jeunesse mais, allez savoir pourquoi, celui-ci m’a attirée par son titre et sa promesse. C’est un beau roman qui encourage à croire en ses rêves jusqu’à les toucher du doigt !

 

Le résumé du Garçon qui courait plus vite que ses rêves

A 11 ans, Solomon n’a jamais quitté le village d’Ethiopie dans lequel il vit. Tous les jours, il parcourt en courant les 8 kilomètres qui le séparent de son école. Car son rêve est de devenir un grand coureur de fond et de représenter son pays aux Jeux Olympiques, comme l’ont fait ses idoles Haile Gebreselassie et Derartu Tulu.
 
Alors, quand son grand-père lui demande de l’accompagner à Addis Abeba, la capitale, il n’en croit pas ses oreilles ! Mais arrivés sur place, son grand-père est victime d’un malaise. Alors que ce dernier est admis à l’hôpital, Solomon puise dans ses dernières forces et court jusqu’au village pour prévenir sa famille.
 
 

Mon avis sur Le garçon qui courait plus vite que ses rêves d’Elizabeth Laird

Le garçon qui courait plus vite que ses rêves est un très beau roman initiatique dans lequel Solomon, par les épreuves qui lui sont imposées, devient un homme capable de croire en ses rêves. Lui qui depuis toujours désirait sortir de son village, va apprendre dans la capitale la fourberie et la tromperie dont sont capables les personnes mal intentionnées. Il va aussi faire de merveilleuses rencontres, connaître le passé de son grand-père et y trouver l’étincelle qui lui donnera des ailes pour toucher du doigt ses rêves.
 
Epreuve après épreuve, de surprise en déception, Solomon ne baisse jamais les bras. L’amour et le respect qu’il porte à son grand-père, l’amitié qu’il partage avec ses amis le poussent à se surpasser. C’est alors qu’il prend conscience que son rêve le plus cher, devenir athlète, est à portée de main.
 
Dépaysant et édifiant, Le garçon qui courait plus vite que ses rêves est un magnifique roman d’apprentissage. Plein d’espoir, il encourage les jeunes lecteurs à avoir confiance en eux, à croire en leurs rêves et à tout donner pour les atteindre !
 
 

Le livre

Le garçon qui courait plus vite que ses rêves d’Elizabeth Laird
Editions Flammarion (2016), 156 pages
Dès 11 ans
 
Je remercie les éditions Flammarion Jeunesse pour cette lecture.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire