Lacrimosa, tome 1 : Requiem pour Sascha d’Alice Scarling

avis-lecture-lacrimosa-tome-1-alice-scarling

Vous avez certainement tous déjà connu ces journées où rien ne semble aller, ces jours sans où l’on n’a envie de rien, si ce n’est rester couché et s’enfiler un pot entier de Ben & Jerry’s devant la télé. Ce genre de journées, j’en ai connu pas mal le mois dernier (je vous rassure, toutes ne se sont pas terminées par un gobage compulsif de Ben & Jerry’s).

Heureusement, parfois, un petit événement vient égayer votre journée et apporter un rayon de soleil bienfaisant au milieu de tout ce chaos. Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un de ces rayons de soleil, le premier tome d’une saga qui m’a remis du baume au cœur et dont vous risquez d’entendre beaucoup parler : Lacrimosa d’Alice Scarling.

 

Mon avis sur Lacrimosa, tome 1 d’Alice Scarling

Même si vous n’êtes pas trop vampires, ce premier roman vous plaira quand même, j’en suis certaine. Tous ceux et celles qui, comme moi, rentraient du collège en courant pour ne pas manquer la diffusion de Buffy contre les vampires (ah, qu’il est loin ce temps-là !) retrouveront dans Requiem pour Sascha la douce nostalgie de l’adolescence.
 
Le schéma somme toute assez classique du roman (une jeune fille anti-vampires qui s’allie à un être surnaturel pour les chasser) le situe à mi-chemin entre Buffy et Chasseuse de la nuit, dont l’auteur m’a avouée s’être inspirée. On y retrouve également les codes de la bit-lit sexy, avec quelques scènes érotiques, histoire de rajouter du piment.
 
Mais là où le roman devient vraiment intéressant, c’est dans le ton et le traitement des personnages. Sascha, l’héroïne, a ce côté impulsif digne d’une vraie chasseuse de vampire, et à la fois humain et fragile (enfin une fille qui sait buter du vampire mais aussi exprimer tristesse et larmes quand elle a un coup dur !) qui la rend attachante.
 
Le récit est à la première personne, ce qui place le lecteur aux premières loges du ton vif et direct de Sascha, ainsi que de ses blagues plus ou moins foireuses qui m’ont fait beaucoup rire. Les rockeurs et métaleux apprécieront aussi beaucoup les nombreuses références musicales du livre.
 
Enfin, l’intrigue est très rythmée, sans le moindre temps mort, ce qui explique en partie le fait que j’ai lu ce livre d’une seule traite (si si, je vous assure, je l’ai lu dans la journée). J’ai beaucoup aimé la tournure que prend l’intrigue sur la fin, ce qui ne me fait dire qu’une chose : vivement la suite !
 
 

Le livre

Lacrimosa, tome 1 : Requiem pour Sascha d’Alice Scarling
Editions Milady (2014), 307 pages
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire