Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

avis-lecture-cercle-litteraire-epluchures-patates
 

Le résumé du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Juliet est une jeune écrivain dont les critiques humoristiques, écrites pendant la guerre, rencontrent le succès dans toute l’Angleterre. En cette année 1946, elle cherche le sujet de son prochain livre, dont elle discute dans ses correspondances avec son éditeur. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre d’un habitant de Guernesey qui lui parle de son amour pour les livres et du cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Guernesey, un groupe formé quelques années plus tôt pour échapper à la surveillance des nazis…
 
 

Mon avis sur Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

J’ai beaucoup aimé ce roman ! Juliet est une femme joyeuse, agréable à suivre, et la galerie de personnages avec lesquels elle correspond sont tous plus intéressants – ou drôles – les uns que les autres. Il s’agit d’un roman épistolaire, qui pourra peut-être rebuter les non-amateurs du genre. Il est vrai que l’intrigue met quelques temps à se lancer, et la première trentaine de pages est un peu pénible. Néanmoins, une fois en place, l’intrigue est très prenante et, comme Juliet, j’attendais avec impatience de lire la lettre suivante.
 
Ce roman est une véritable invitation au voyage : le paysage de Guernesey y est omniprésent, c’est comme ci on y était. Le livre alterne entre des passages drôles, des passages tristes et des passages attendrissants dignes des plus grandes histoires d’amour de la littérature. N’oublions pas que le sujet principal du roman reste la guerre, et plus précisément l’occupation par les nazis (l’île de Guernesey a rapidement été entièrement occupée et coupée du monde par la nazis), avec toutes les horreurs que cela implique. 
 
Mais ce livre est également un formidable hymne à l’entraide et à la solidarité, personnalisées par un personnage fort que Juliet ne verra jamais, Elizabeth. C’est également une magnifique déclaration d’amour aux livres et à la lecture, et les références littéraires y sont plus que nombreuses : Beatrix Potter, les soeurs Brontë (Les hauts de Hurlevent, Jane Eyre, etc.), Jane Austen, Charles Lamb… toutes les grosses têtes de la littérature anglaise sont citées dans ce livre, et c’est un réel plaisir.
 
Côté style, j’ai aimé la “légèreté” avec laquelle est écrit le roman. Non pas que le sujet de la guerre soit minimisé, mais l’alternance des passages vraiment tristes, avec des passages d’amitié et de bonheur filial, ainsi que la joie de vivre de Juliet empêchent de tomber dans le pathos. Et je suis amoureuse de la fin, digne de celle d’un grand roman de Jane Austen…
 
C’est une très belle découverte pour moi que ce roman dont la couverture et le titre m’intriguaient. Je l’ai lu dans le cadre du baby-challenge littérature contemporaine de Livraddict.
 
 

Le livre

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Editions NiL (2009), 391 pages
 
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

6 réflexions au sujet de “Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows”

Laisser un commentaire