A comme Association, tome 1 : La pâle lumière des ténèbres d’Erik L’Homme

avis-lecture-a-comme-association-tome-1

Le sujet d’A comme Association, tome 1

Jasper a 15 ans, il est en première (mais il n’aime pas vraiment le lycée), s’habille en noir, joue à Donjons et Dragons et joue de la cornemuse dans le groupe de rock médiéval qu’il a monté avec ses potes. Tout d’un adolescent normal. Mais Jasper a un secret : il est Agent stagiaire à l’Association, une organisation secrète chargée de maintenir l’ordre entre les Normaux, les Paranormaux et les Anormaux : les humains et les créatures magiques hostiles. Car oui, Jasper est magicien, et il doit mener à bien sa première mission : démanteler un trafic de drogue chez les vampires.
 
 

Mon avis sur A comme Association, tome 1 d’Erik Lhomme

A comme Association est une série née de l’imagination de deux écrivains français : Erik L’Homme et Pierre Bottero. A la mort de Pierre Bottero en 2009, Erik L’Homme a décidé de poursuivre ce projet commun, qui représente aujourd’hui 7 tomes.
 
Le premier tome se lit d’une traite, très facilement. L’auteur y reprend les codes du roman fantasy, du roman d’espionnage et d’action, mais en les détournant pour faire rire son lecteur. Le roman est bourré de références, aussi bien littéraires (il y a de grosses, grosses références à l’oeuvre de Tolkien, évidemment) que cinématographiques, télévisuelles ou musicales (Jasper chantonne sans arrêt des chansons des Doors). Voyez cette référence qui m’a tordue de rire :
 
Ce qui se ressemble s’assemble, dit-on.
C’est pas faux (et je sais ce que ressembler veut dire !).
 
Si vous n’avez pas compris la référence, je vous invite à aller regarder cette vidéo, puis à relire la citation.
Il faut dire que l’on rigole tout au long de la lecture. Jasper est un vrai farceur et c’est un adepte des “jeux de mots pourris” et de “l’humour moisi” (c’est lui qui le dit). Même en situation de grand danger, il ne peut pas s’en empêcher ! Lisez plutôt, alors que Jasper est attaqué par un démon qui le tutoie :
 
– Vous continuez à me tutoyer.
Il [le démon] lance un coup de poing rageur contre mon pentacle.
– Tu entends ce que je te dis ? Je vais te broyer, te déchiqueter, te réduire en bouillie, et toi tu t’inquiètes d’un “tu” ?
– Du tout, je réponds du tac au tac. Mais je n’y peux rien, ce “tu” me tue.

 

On peut difficilement faire plus pourri comme humour, mais je vous assure que ça passe très bien à la lecture. L’humour vient aussi très souvent des situations saugrenues dans lesquelles Jasper, un brin tête-en-l’air, se met tout seul.

L’intrigue est dynamique, même si le premier tome est plutôt là pour mettre en place le décor et le contexte, présenter l’Association et les principaux personnages. En parlant de personnages, Jasper n’a pas grand chose pour lui, si ce n’est qu’il se débrouille pas mal en magie. On s’attache vite à cet adolescent qui passe son temps à se faire remonter les bretelles par ses supérieurs (les étranges Walter et Rose) et à se prendre des réflexions par l’armurier, le Sphinx, mais surtout par celle qui le fascine : Ombe.

Moi qui ne suis pas du tout une adepte de la littérature fantasy (même si je reste ouverte et qu’il m’arrive d’en lire un peu), j’ai adoré ce petit roman très drôle, très divertissant, qui pioche un peu dans tous les genres littéraires pour donner un mélange original, inqualifiable. C’est une très belle découverte pour moi, et je vais m’empresser d’aller lire les tomes suivants !
 
 

Le livre

A comme Association, tome 1 : La pâle lumière des ténèbres Erik L’Homme
Editions Gallimard Jeunesse / Rageot (2010), 154 pages
 
 
J’ai lu A comme Association, tome 1 : La pâle lumière des ténèbres dans le cadre d’une lecture commune organisée par LaLectureJ’aimeÇa sur Livraddict.
 
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

12 réflexions au sujet de “A comme Association, tome 1 : La pâle lumière des ténèbres d’Erik L’Homme”

  1. je n'avais même pas fait attention à la référence à Kaamelott, lors de ma lecture ! Honte à moi !
    J'ai beaucoup aimé ce premier tome, son humour, ses références. Et puis Jasper est vraiment super attachant.
    Tu me donnes envie de le relire, tiens !

    Répondre
  2. je ne me suis pas ennuyée, mais je pense que ça reste un premier tome, où ça va un peu vite, mais où la construction de l'univers a tout son sens… je lirai la suite, en espérant être aussi emballée que vous tous !

    Répondre

Laisser un commentaire